dimanche 6 septembre 2009

Sur les traces de Chris & Val... aux Sources de "L'été et les ombres"...

Reprendre son vélo rouillé... passer le petit pont de l'Hers... ... retrouver Saint-Sernin... ... ce chemin cahoteux jamais parcouru... ... étrange demeure juste aperçue de la route voilà quatre ans... Lieu de la Genèse... Val y est né... Chris tombée des branches... Chambre haute... (Val y remplaça Bruno... ) ... avec vue sur la combe... Elle est là... bien entière... ... solaire... ... malgré les portes closes, ... volets repliés... [Lire la suite]
Posté par regardsfeeriques à 00:00 - - Commentaires [31] - Permalien [#]

vendredi 7 août 2009

Un petit nous est né en plein coeur de l'été...

Nous est-il venu sous l'orage ? ... sous l'ombrage ? Sur lui toujours, ses petits cheveux de lumière... Prendre pour modèle-patience la parturience de la rivière... Enfanter un à un nos petits personnages... ... leur laisser le Temps de se découvrir, se reconnaître... ... s'aimer toujours... ... d'amour frais... d'amour tendre... vif... ... d'amour qui dure... ... qui enterre la mort... ... sans remord ni rancune... ( Monet se contrefiche princièrement... [Lire la suite]
Posté par regardsfeeriques à 00:37 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
jeudi 30 juillet 2009

Petite musique de nuit...

J'ai pris tant de retard... ... dû raréfier, hélàs, toutes nos visites à Vous...... chères Amies & chers Amis...Etait-ce dû seulement à mon état du moment ?(tel Simenon s'excusant d' "être en roman"... )... mais aujourd'hui notre p'tit dernier est arrivé...Oh, juste un seul, pour l'instant... ... mais qui aura des p'tits frères, j' crois, tous bien réunis dans leur matrice...... ils s'ront vite trente... Cet immense merci plein d' chaleurà Vous... ... Acelita, Beatrix, Chris, Christiana, Claudie,... [Lire la suite]
Posté par regardsfeeriques à 00:08 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
samedi 18 juillet 2009

L'été et les ombres (chapitre 10 /fin... )

Foutu terrain accidenté... Le phare de mon vélo s'est démonté. Le vélo de Grazziella vient de crever et ici, pas de quoi réparer ! Nous suffit de le cacher dans le sous-bois enchanté, à distance de deux corps du chemin : qui penserait à nous dérober la relique merveilleuse ? Il n'y a plus très loin où se rendre... Je me demande si tu n'as pas fait exprès de crever... si tu n'as pas choisi de rouler sur cette ronce énorme et noire du chemin forestier... pointes dressées vers la surface lisse... Près de... [Lire la suite]
Posté par regardsfeeriques à 23:57 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
mardi 14 juillet 2009

L'été et les ombres (chapitre 10 / suite et presque fin...)

Outremonde avait périclité ; depuis longtemps, les lattes de bois moussues de là-haut, lourdes d'humidité et de rêves, n'avaient plus charge d'âmes à retenir... Il suffirait d'y poser un pied à nouveau : rêve de retour devenu mortel...J'étais retourné souvent dans la clairière : seul.Jetant un coup d'oeil misérable d'en bas...Trois années nous séparaient de là-haut ! Rien ne sera plus comme avant.Hier ne reviendra jamais. * Outremonde rêvait seul à ce qu'il avait failli être - un monde où nous seuls... [Lire la suite]
Posté par regardsfeeriques à 23:57 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
mercredi 17 juin 2009

L'été et les ombres (chapitre 10 / suite encore...)

" Mais je ne voulais pas y aller, même pas y aller voir ! C'était tellement loin... et puis, partie comme j'étais pour me perdre ! L'assistante sociale a insisté, m'a parlé de gens bien... Tu sais ce que c'est, toi, des gens bien ? Je ne croyais plus à toutes ces fables, des contes pour petites filles naïves ! Je me disais : "Ils cachent juste leur jeu, ça va recommencer... Mieux vaut rester ici, avec les copines, où il n'arrivera rien ! Ici, en sécurité... " Et puis j'ai fini par céder un peu... lui dire :... [Lire la suite]
Posté par regardsfeeriques à 23:57 - - Commentaires [27] - Permalien [#]

dimanche 7 juin 2009

L'été et les ombres (chapitre 10 /suite...)

" Et quand Maman est revenue à elle, le docteur lui a dit que si elle continuait comme ça... oui, si elle continuait comme ça, elle serait morte dans trois mois ! Ils lui ont dit aussi qu'elle ferait bien de rentrer tout de suite dans un centre où pas une bière, pas une bouteille de whisky ne rentrait... En fait, c'était un mensonge ! Et elle a dit tout de suite "oui" ! "(Grazziella ! je sens ton rire dans les profondeurs de mon bras...) " Moi ? J'étais restée tous ces jours à l'hôpital,... [Lire la suite]
Posté par regardsfeeriques à 23:57 - - Commentaires [38] - Permalien [#]
dimanche 10 mai 2009

L'été et les ombres (Chapitre 10 /début...)

10Sirène On ne dit jamais adieu à ce qui reste d'enfance.Chris... il n'y avait plus de Chris...Chris ne s'était pas enfuie : elle était morte ici.Grazziella était revenue au pays : neuve, avec parents et frères adoptifs dans son sillage. * " J'ai été placée, tu comprends ? Placée, tu ne sais pas ce que c'est... mise quelque part. Tu as l'impression qu'on te met n'importe où, que ça ne collera jamais... Puis, ils doivent penser tous que tu as vu bien pire... " Alors tu m'as raconté comment l'autre était mort -... [Lire la suite]
Posté par regardsfeeriques à 22:55 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
dimanche 5 avril 2009

L'été et les ombres (Chapitre 9 /fin)

Une fée devant moi, bien charnelle... jusqu'à sa robe courte qui nous parle du réel.Jusqu'à l'envie de la prendre aussitôt dans mes bras.Elle m'attend de pied ferme, moi et mon violent désir d'elle.Le cercle de son regard...Sûrement ai-je cet air doux qui endort les frayeurs des filles...C'est vrai qu'il vous suffit de rester paisible - regarder dans les yeux celle qui vous sonde ; les filles aiment avoir confiance en vous sans remord - heureuses de se laisser ainsi apprivoiser... Pas de geste maladroit... savoir poser sa... [Lire la suite]
Posté par regardsfeeriques à 23:59 - - Commentaires [42] - Permalien [#]
samedi 28 mars 2009

L'été et les ombres (Chapitre 9 / suite, toujours... )

Je m'approche de l'apparition - comme dans un film. Le soleil la surplombe, lui fait une ombre de douceur en butant sur le haut de ses joues, la frange aux cheveux ondulés retombe à hauteur de ses yeux... Ses yeux dont je ne sais rien. J'essaye de ne pas laisser les miens s'attarder sur la courbure angélique de ses seins. De petites gouttes de lumière dans la ceinture d'ombres où l'on devine ses yeux.Je suis à un mètre d'elle - moi qui la dépasse d'une tête - et il me faut parler :" Tu es perdue ? "Elle fait... [Lire la suite]
Posté par regardsfeeriques à 23:57 - - Commentaires [27] - Permalien [#]