samedi 8 février 2014

************ Cinéma et Littérature de Turquie ************ De quelques "oeuvres ouvertes"

11014971

Podneblja

18616388

Les_Climats__2_

Iklimler_2006_DVDRip

18616394

10

PDVD_005

climates

2597304_property_imageData_v_1_CmPart_com

les_climats_4619_low

protectedimage

les_climats_38392_8017

199629_full

222

199633_full

11644906

Climats_1__1_

Les_Climats__18_

Les Climats (Iklimler)

un film de Nuri Bilge Ceylan (2006) - d'après un scénario de l'auteur

(On peut voir ce film comme une célébration du visage et de l'âme de l'épouse de l'auteur : Ebru Ceylan qui joue le personnage si attachant de "Bahar", face à son mari joué par le réalisateur lui-même - "Isa" dans le film) ; la disparition fantômatique de celle-ci à la fin du film est comme le point d'orgue d'une oeuvre qui sait rendre intéressante sa supposée "lenteur", rendre situations et personnages universels (car "ils" sont "nous" !) et apparaît - après réminiscence - comme détachée du temps ; la neige qui tombe semble s'immobiliser "à la fin" (fin du film et de la liaison des personnages) alors que les chiens continuent d'aboyer... Merveilleux "film de photographe inspiré", tourné en vidéo Haute Définition... Le personnage masculin (veule, égocentré, infantile et peu reluisant) est - du propre constat de l'auteur - "le salaud qu'il pourrait être", entrevu dans toute sa noirceur et son inconséquence : quelle excellente thérapie est l'art, au fond - à la fois pour l'artiste comme pour le lecteur ou spectateur de son beau travail ! Un film de poète, au final... )

(disponible en DVD)

*********************************************************

19819716

il_etait_une_fois_en_anatolie_p2__1_

il_etait_une_fois_en_anatolie_de_nuri_bilge_ceylan_2_h_37

72183762

72183619

1592084_3_3151_une_scene_du_film_turc_de_nuri_bilge_ceylan

72183748

72183589

SAHNE_18_3_4_5_6_GELIS_2_VE14

Il_e_tait__une_fois

SAHNE_26_3_updated

sahne_14_39_kiz_doktor_upda_01__1_

72183568

 Il était une fois en Anatolie (Bir zamanlar Anadolu'da)

un film de Nuri Bilge Ceylan (2011) - d'après un scénario de l'auteur

(disponible en DVD)

********************************************************** 

33546

Uzak

0001_Uzak_1

uzak1

images__2_

doc_1454

02226

Uzak1__1_

3__1_

14030

Uzak (*)

(*) signifie "Lointain"

un film de Nuri Bilge Ceylan (2003) - d'après un scénario de l'auteur

(La rencontre de deux solitudes (un cousin de province, encore plein d'illusion" devant "temporairement" partager l'appartement d'un photographe "qui a réussi à la ville"... ) dans une Istanbul hivernale... Sens magique du cadre pour magnifier ce drame du chômage et nous rendre perceptible - finement et avec quel courage ! - la prison mentale d'une masculinité égocentrée... Les bateaux passent comme les existences - au ralenti - au fil du Bosphore.)

(disponible en DVD)

*******************************************************

19019765

ucmaymun

35427321

35426800

les_3_singes_mari_et_femme_7fd21

3652985tqpry

Les Trois Singes (Üç maymun)

un film de Nuri Bilge Ceylan (2008) - d'après un scénario de l'auteur

(pas encore vu par l'auteur de l'article)

(disponible en DVD)

********************************************************

nuagedemai

nuage_de_mai_mere_et_cousin_2fe57

20313225

1

2

3

4

5

6

9

Nuages de mai  (Mayis sikintisi)

un film de Nuri Bilge Ceylan (2000) - d'après un scénario de l'auteur

 

(pas encore vu par l'auteur de l'article)

 

(disponible en DVD)

 

*********************************************************

Kasaba_affiche_12517

49211437

F10985

Kasaba__1997_

doc_1456

doc_1457

294037

Kasaba (*) 

(*) signifie "La petite ville"

un film de Nuri Bilge Ceylan (1998) - d'après un scénario de l'auteur

 

(pas encore vu par l'auteur de l'article)

 

(disponible en DVD)

 

*******************************************************

une_saison_a_hakkari_9782070717781_00084045

80587

2454932_R55V9DG7hwLqpGuZG_mVVf9UdMhm6SBQcOJ6vwNYdete_8eNp1uPJylXRRDenrVl_Yj755BxvKErXcf9vMV6zA__

2454929_zZNfM4KHdxsqOIbwoxRpK83CNyTrMn5IKGA7W2KyvtoAWQctkZK5KlX_wN_KQCqBPYLSoysdpM_zvdc5XWpuHA__

2454927_TfpHoAlyl6FoVNR2ljANu6zfG6xNplQYfKbP39Vm3ZKYQam_8qy0uwdf_KmS3Lfwm_NSGCZPQEbeYt1WMuOLgw__

2454931_YbaW_S0Nk9IrXO0QCnIQawdIBHTqZL2AId_hyIjlV1i5vlLma_InCuf_WGyZGONpFG54BcGDKzs2m9EcdXUIwQ__

2454928_zZNfM4KHdxsqOIbwoxRpK83CNyTrMn5IKGA7W2KyvtoAWQctkZK5KlX_wN_KQCqBPYLSoysdpM_zvdc5XWpuHA__

2454930_U9Xeak6R7Z2LIis5W5d7Bbkv8VtYjxUjIGjc9CGOTMa6epR_p5BKNKraMwdzchjkxp3GOge0ydyOjPmjX3lZSA__

Une saison à Hakkâri (Hakkâri'de bir mevsim)

film de Erden Kiral (1982) - adaptation du roman de Ferit Edgü

(Un instituteur - sans doute "puni" pour ses opinions gauchistes - est muté dans les confins sud-orientaux de l'Anatolie en plein hiver : la région d'Hakkâri... Son parcours croisera le chemin de l'agha" local - sinistre crétin qui épouse ces temps-ci la plus jolie fille du village... Mais je n'en dis pas plus... Une femme mal mariée fond en larme devant un miroir quand la neige encercle le village coupé du monde pour des mois... Film d'une très grande qualité poétique, découvert il y a de cela 25 ans dans une salle de cinéma... et - tout comme le film suivant - toujours pas diffusé en France en DVD !!)

 *********************************************************

dk

dilan_6_kisim_derya_arbashakan_balamiryilmaz_zafer_304989_427_1375439772

imgshw

Dilan (Dilan)

un film de Erden Kiral (1986) - adaptation du roman de Ömer Polat

(Une passion contrariée en Anatolie ; "Dilan" l'héroïne, prend le parti d'assouvir sa "faim de revanche" en se saisissant des rènes de sa propre existence : un drame parfaitement romantique... Film d'une très grande force plastique et émotionnelle, découvert il y a de cela 25 ans dans une salle de cinéma... et malheureusement et injustement - comme le précédent - toujours pas diffusé en France en DVD)

**********************************************************

2885_Yer_Demir_Gok_Bakir  740558_11209551 terre_de_fer_ciel_de_cuivre

 

 

terredefercieldegra

219647_164x225x16_22q90otop 220px_Yer_Demir_G_k_Bak_r_1987_Livaneli_film_afi_

1145_1

Terre de fer, ciel de cuivre (Yer demir, Gök bakir)

un film de Omer Zülfü Livaleni (1987) - adaptation du roman de Yachar Kemal

(Une excellente adaptation d'un des chefs d'oeuvre romanesques de Yachar Kemal par un très grand musicien vivant à Istanbul - devenu depuis peu également romancier et traduit en français (La Maison de Leyla, Une saison de solitude, Délivrance) ; il s'agit par ailleurs d'un "premier film" qui a pu être financé grâce à Wim Wenders - et toujours malheureusement indisponible en DVD en France !)

*********************************************************

YASAR_KEMAL_INCE_MEMED_ROMAN__1860315_0

- photographie de la première édition de Ince Memed (Mèmed le Mince) parue à Istanbul en 1955 -

*

6a00e54eff70fa8834014e61132890970c

memed 9782070372768FS product_9782070715695_98x0 images

Certains paysans le connaissent comme un personnage réel dans le Taurus des montagnes d'Anatolie... dans une Turquie sans âge où, face à l'injustice, un homme s'est levé et est parti avec sa fiancée affronter tous les périls, trouvant mille refuges dans la nature sauvage de son pays...

Son personnage a pourtant été "créé" par Yachar Kemal (Yaşar Kemal), auteur d'origine kurde exerçant alors la profession de journaliste et dont ce fut la troisième oeuvre romanesque :

Ince Memed (Mèmed le Mince) (1955)

6d6b_1

*

Trois autres romans suivront et finiront par former, de loin en loin, un "cycle romanesque" :

Ince Memed II (Mèmed le Faucon) (1969)

Ince Memed III (Le retour de Mèmed le Mince) (1984)

Ince Memed IV (Le dernier combat de Mèmed le Mince) (1987)

P1060322

 Grotte de la Cunha - Montagne de la Frau (Ariège)

La scène de Mèmed, pourtant pudique, où les amants s'enlacent face à un feu crépitant dans une grotte reste l'une des scènes les plus lyriques de la littérature universelle...

Yachar Kemal est devenu ce romancier prolifique en inventant une langue poétique profondément originale, qui semble ruisseler sur des espaces infinis... Il est à la fois, aède et rhapsode : "poète à la lyre" et "couseur de récits" - digne continuateur d'Homère...

turquie_199 taureaux

Et qu'on découvre ou relise encore le somptueux La légende des Mille Taureaux (1971) - récit lyrique et poignant de cette lente déchéance des nomades Yörüks, perçue depuis le moi intérieur de "Maître Haydar"... - ou encore l'un de ses cycles épiques les plus célèbres, Les Seigneurs de l'Akchasaz comprenant : Meurtre au Marché des Forgerons (1973) et Tourterelle, ma Tourterelle (1975) ...

La plupart de ses livres ont été magnifiquement traduit en français : initialement par Güzin Dino, puis par (l'excellente) Munevver Andac...

*

pilier 

__KGrHqV__i0E6I_8_lNTBOot7_MoRg__60_35

 product_9782070375462_195x320

 

9782070381296FS product_9782070384716_195x320

tourterellematourgra

 

 

Kemal_Serpent serpent

product_9782070746040_195x320 261045_gb

7347745097594 9782070704170

 

 

poster_64546 poster_80256

 

regardeleuphrategra

9782358480222 

yachar_kemal_le_roman_d_une_transition_9782747504225_0

L'excellent ouvrage de son ami romancier Nedim GÜRSEL consacré à l'univers "kémalien" (éd. L'Harmattan)

ya_ar_kemal

Yachar Kemal

(en turc Yaşar Kemal, de son vrai nom Kemal Sadık Gökçeli)

Romancier, conteur et journaliste turc, d'origine kurde, né en 1923 dans le village de Hemite près d'Osmaniye en Cilicie (Anatolie) : sa famille ayant émigré dans la plaine dite de la "Tchoukourova" ("La plaine creuse" ) qui formera le cadre de bon nombre de ses premiers romans ; Istanbul étant le cadre de ses plus récents.

Il est sans doute le "père de la Littérature turque" (moderne) et un redoutable "homme de gauche" (1 année de prison en 1950 pour "activités communistes" ; voir par ailleurs la couverture turque de son premier "Mèmed", histoire d'un bandit d'honneur révolté contre l'injustice, se résolvant à dépouiller les riches pour rendre ce qui a été dérobé aux pauvres... Il a contribué comme son "collègue" Orhan Pamuk à parler du passé génocidaire en terre turque (Massacre des Arméniens... )

Vertigineux romancier - car héritier direct du "savoir-conter" des Achik (ces bardes itinérants anatoliens)...

Prix mondial Cino Del Duca pour l'ensemble de son oeuvre obtenu en 1982

Et puis... ? 

TOUT EST A LIRE CHEZ KEMAL !

(Je crois... j'en suis même certain... et tout simplement parce que la langue y VIT !)

*

Teneke (1955)

Le rafiot (non encore trad. en français)


Beyaz Mendil (1955) (non encore trad. en français)

*
İnce Memed I (1955)

Mèmed le Mince (trad. du turc par Güzin Dino : 1975) 

*
Namus Düşmanı (1957) (non encore trad. en français)

*
Ala Geyik (1959) (non encore trad. en français)

*

Orta direk (1960)

Le pilier (trad. du turc par Guzine Dino : 1966) (Au-delà de la montagne -1)

*

Yer Demir, Gök Bakır (1963)

 Terre de fer, ciel de cuivre (trad. du turc par Münevver Andaç : 1978) (Au delà de la montagne -2)

*

Ölüm Tarlası (1966) (non encore trad. en français)

*

Üç Anadolu Efsanesi (1967)

Trois légendes anatoliennes (encore non trad. en français)

Ölmez Otu (1968)

 L'herbe qui ne meurt pas (trad. du turc par Münevver Andaç : 1977) (Au-delà de la montagne - 3)


İnce Memed II (1969)

Mèmed le Faucon  (trad. du turc par Münevver Andaç : 1976) (Mèmed le Mince -2)

*

Ağrı Dağı Efsanesi (1970)

La légende du Mont Ararat (trad. du turc par Münevver Andaç : 1998) 

*

Binbogalar Efsanesi (1971)

La légende des mille taureaux (trad. du turc par Münevver Andaç : 1972) 

*
Çakırcalı Efe (1972) (non encore trad. en français)

*

Demirciler Çarşısı Cinayeti (1973)

Meurtre au marché des forgerons (trad. du turc par Münevver Andaç : 1981) (Les Seigneurs de l'Atchasaz - 1)

*

Yusufçuk Yusuf (1975)

Tourterelle, ma tourterelle (trad. du turc par Münevver Andaç : 1982) (Les Seigneurs de l'Atchasaz - 2)
*

Al Gözüm Seyreyle Salih (1976)

Salih l'émerveillé (trad. du turc par Münevver Andaç : 1990)


Kuşlar da Gitti (1978)

Alors les oiseaux sont partis... (trad. du turc par Münevver Andaç : 1983)


Deniz Küstü (1978)

Et la mer se fâcha... (trad. du turc par Münevver Andaç : 1985)

*

Yumurcuk Kuşu (Kimsecik I) (1980)

Salman le solitaire   (trad. du turc par Münevver Andaç : 1984) (Salman le solitaire -1)

*
Yılanı Öldürseler (1981)

Tu écraseras le serpent (trad. du turc par Münevver Andaç : 1982)

*
İnce Memed III (1984)

Le retour de Mèmed le Mince (trad. du turc par Münevver Andaç : 1987) (Mèmed le Mince - 3)

*

Hüyükteki Nar Ağacı (1982) (non encore trad. en français)

* 

Kale kapisi (Kimsecik II) (1985)

La grotte (trad. du turc par Münevver Andaç : 1992) (Salman le solitaire - 2)

*

İnce Memed IV (1987)

Le dernier combat de Mèmed le Mince (trad. du turc par Münevver Andaç : 1989) (Mèmed le Mince - 4)

 *

Kanin sesi (Kimsecik III) (1991)

La voix du sang (trad. du turc par Münevver Andaç : 1995) (Salman le solitaire - 3)

*

Regarde donc l’Euphrate charrier le sang (trad. du turc par Altan Gokalp : 2004) (Une histoire d'île - 1)

*

La tempête des gazelles (trad. du turc par Alfred Depeyrat : 2010) (Une histoire d'île - 2)

********************************************************

Maison_silencieuse 1122409_gf

9782070743339 JLI4253014 

 

imagesmon_nom_est_rouge

 

565_002

 

516_aa18b0f1afc7c425f46435833343afb4

9782070344543

Orhan_Pamuk_Istanbul_souvenirs_dune_ville ORHAN_PAMUK_ISTANBUL

phpmgUIEs

000883246 Orhan_Pamuk

 

orhan_pamuk_nabokov_okuyor

Orhan Pamuk

romancier  & essayiste né en 1952 à Istanbul

Prix Nobel de Littérature en 2006

*

Cevdet Bey ve Oğulları, roman, İstanbul, Can Yayınları, 1982

Cevdet bey et ses fils (non encore trad. en français)

*

Sessiz Ev, roman, İstanbul, Can Yayınları, 1983 (non encore trad. en français)

*

Beyaz Kale, roman, roman, İstanbul, Can Yayınları, 1985

La Maison du silence [1988], trad. du turc par Münevver Andaç

*

Kara Kitap, roman, İstanbul, Can Yayınları, 1990 

Le Livre noir [1995], trad. du turc par Münevver Andaç

*

Gizli Yüz, scénario, İstanbul, Can Yayınları, 1992

Le Château blanc [1996], trad. du turc par Münevver Andaç

*

Yeni Hayat, roman, İstanbul, İletişim Yayınları, 1994

La Vie nouvelle [1999], trad. du turc par Münevver Andaç

(Mince, quelle déception ! Evidente faiblesse de ce récit qui démarre comme une quête métaphysique "à la manière" des superbes et lumineuses nouvelles de Jorge Luis Borges... La maîtrise faisait à l'évidence défaut au futur "Prix Nobel de Littérature de 2006" (justement couronné pour le quasi parfait Neige - le voyage en autocar "d'où l'on ne reviendra sans doute pas - roman fascinant dont La vie nouvelle constitue peut-être un lointain et besogneux brouillon... Personnages mal construits, imprécis, avec lesquels on s'ennuie vite... Existentialisme presque infantile et situations improbables... L'histoire insistante d'un "Livre lumineux" donnant accès à un Autre Monde ( ... La Mort ? Les Limbes ? La vraie vie ?)  évoquera - pour ceux qui la connaissent - la merveilleuse nouvelle fantastique Le Livre de Bruno Schulz... mais toute la magie de Schulz et la brièveté de ses enchantements en moins, sans parler de la récurrence insistante (et non-poétique) des mots "vie nouvelle", fantômes" et du bric-à-brac des mots, objets, situations, gares routières, morts et cars accidentés enchevêtrés ! Il ne s'en dégage pas grand chose à l'exception du sentiment d'un joli ratage assez prétentieux.. et bien entendu mille lieues en-deça des promesses de son titre ! Ceci dit, je mets au défi Orhan Pamuk de relire intégralement son oeuvre de 1994 sans - euh ... - s'emm... copieusement et sans prendre conscience de ses (banaux, multiples) "gros défauts" stylistiques... Faut-il ici un argument sans contrepartie ? Et bien, il me semble qu'Osman, Djanan et Mehmet "n'existent" toujours pas lorsqu'on est parvenu - comme moi, péniblement - page 104 de la lecture du roman ! Et que l'on doit passer tout le livre - les 444 pages de l'édition "folio"- avec eux !!! Aïe, aïe, aïe, et 2 ans pour l'élaborer et l'écrire ("1992-1994"), on imagine dès lors aisément quelles souffrances furent endurées... )

*

Benim Adım Kırmızı, roman, İstanbul, İletişim Yayınları, 1998

Mon nom est Rouge [2001], trad. du turc par Gilles Authier

*

Öteki Renkler, yazılarından ve söyleşilerinden seçmeler, 1999

D'autres couleurs [2009], 76 essais, discours ou récits, trad. du turc par Valérie Gay-Aksoy

*

Kar, roman, İstanbul, İletişim Yayınları, 2002

Neige [2005], trad. du turc par Jean-François Pérouse

(Voici un pur chef d'oeuvre qui agrandit pour longtemps les mystères de la Littérature (et pas au sens habituellement usurpé de ce mot... ) : on est immédiatement happé par l'intrigue, les personnages, le mystère de la neige qui tombe au ralenti - comme dans la scène finale de Les Climats de Nuri Bilge Ceylan, cette ville fantômatiques où les jeunes filles se suicident - une véritable épidémie... Ceylan a d'ailleurs a déjà pensé à adapter Neige ! Sans doute pas un hasard et tant mieux... )

*

İstanbul: Hatıralar ve Şehir, essai, İstanbul, Yapı Kredi Yayınları (YKY), 2003

Istanbul, souvenirs d'une ville [2007], trad. du turc par Jean-François Pérouse, Savas Demirel et Valérie Gay-Aksoy

(Merveilleux récit qui mêle l'histoire d'une vie - celle de l'auteur - et celle d'une ville aujourd'hui tentaculaire... Tout y devient fascinant, avec l'entrelac des photos du grand Ara Güler (L'Istanbul "d'avant") et les "clichés de famille" de l'auteur : pudeur, célébration des "Grands - et petits - Mystères d'Istanbul" et de toute la Littérature, en fait ! Tout y est vivant, intéressant, "universel"...  Quel livre ! Sans doute ce "Livre lumineux" dont l'existence fut involontairement prophétisée par l'auteur - notamment dans La vie nouvelle... ce roman "brouillonnant" de 1994, que je me suis permis ici de "démolir", sans crier gare (routière) !) 

*

Masumiyet Müzesi, roman, İstanbul, İletişim Yayınları, 2008

Le Musée de l'innocence [2011], trad. du turc par Valérie Gay-Aksoy

(Une oeuvre magnifique et véritablement universelle, tout emplie de son esprit stendhalien... (L'envol de l'inattendu y éclatant à chaque page !). Belle économie de moyens et force étonnante des personnages qu'on pourrait qualifier de "banaux"... Une des mes - belles - lectures "en cours" ! Personnages attachants car faussement "habituels", toujours riches de leur potentiel de changement, situations psychologiques complexes, imprévisibles et toujours crédibles : beaucoup de charme et de magie d'écriture...)

**********************************************************

Posté par regardsfeeriques à 00:00 - Commentaires [18] - Permalien [#]