samedi 12 octobre 2013

Cinq films d'Abdellatif Kechiche ou L'instinct de vie

* De son oeuvre, j'avoue jusqu'à présent n'avoir découvert - héberlué par sa justesse - La graine et le mulet (2007) Là où se joue en permanence quelque chose de fragile, intemporel et poétique qui m'a rappelé la grâce des films de Marcel Pagnol... Acteurs - non professionnels comme professionnels - donnant soudain (et on sait désormais par quel secret : une formidable EXIGENCE du réalisateur !) tout le MEILLEUR d'eux-même... Découverte de l'étonnante Hafsia Herzi, son verbe logorrhéique et musical puis son... [Lire la suite]
Posté par regardsfeeriques à 15:33 - Commentaires [15] - Permalien [#]

mercredi 25 septembre 2013

Ces quelques soirs d'automne...

... où l'éventail de lumière... ... s'est un instant replié... ... reposé sur les rives... ... cherchant à l'Orient son reflet... ... de songes infinis... ... qui s'estompent, ... revivent, un temps... puis s'effacent... ... pour renaître... ... ici et là, fugitifs... Renaître... ... et renaître encore... ... Ailleurs... * photographies : Dourvac'h (septembre 2013, Vira & Viviès - Ariège)
Posté par regardsfeeriques à 09:11 - Commentaires [24] - Permalien [#]
dimanche 25 août 2013

Cinq films new-yorkais de James Gray

Evidente difficulté à  "boucler" un éloge exhaustif des cinq films de James Gray sans s'émerveiller de la puissance de jeu - comme de la constance - de celle qui fut son actrice la plus fascinante (y compris l'hiver) : à savoir, la ville de New York. Célébrer aussi l'égal talent de ses directeurs-photo successifs... Héros suicidaires faisant un détour inattendu par la case "romantisme"...   Pour le reste, on le sait : nul acteur au monde ne jouera aussi "juste" que dans un film dirigé par James... [Lire la suite]
Posté par regardsfeeriques à 12:39 - Commentaires [23] - Permalien [#]
mercredi 31 juillet 2013

Quelques oeuvres de C.-F. Ramuz, Robert Walser, Tadeusz Konwicki, Richard Matheson, Julien Gracq & André Dhôtel

La lecture de l'Oeuvre du Suisse francophone C.-F. Ramuz pourrait "idéalement" commencer par son premier ouvrage romanesque : Aline (première parution en1905, disponible aujourd'hui pour un prix très modique en édition de poche : la collection des "Cahiers Rouges" de l'éditeur Grasset - avec une très belle police de caractères) : "  Julien Damon rentrait de faucher. Il faisait une grande chaleur. Le ciel était comme de la tôle peinte, l'air ne bougeait pas. On voyait l'un à côté de l'autre, les carrés blanchissants de... [Lire la suite]
Posté par regardsfeeriques à 18:50 - Commentaires [29] - Permalien [#]
mardi 2 juillet 2013

Mystères

" Il y avait un charme puissant à se tenir là, si longtemps après que minuit avait sonné aux églises de la terre, (...) (...) sur cette gâtine sans lieu épaissement saucée de flaques de brume (...) (...) et toute mouillée de la sueur confuse des rêves (...) (...) à l'heure où les vapeurs sortaient des bois comme des esprits. " * Julien Gracq Un balcon en forêt (1958, librairie José Corti) * Julien Gracq, qui reste notre dernier écrivain romantique, écrivait - toujours avec justesse - que la... [Lire la suite]
Posté par regardsfeeriques à 21:12 - Commentaires [12] - Permalien [#]
dimanche 9 juin 2013

Caspar David Friedrich : quarante oeuvres

Der Wanderer über dem Nebelmeer (Le voyageur au-dessus de la Mer de nuages) (vers 1817-1818) huile sur toile, 74,8 x 94,8 cm, Hamburg, Kunsthalle * Kreidefelsen auf Rügen (Falaises de craie à Rügen / Les blanches falaises de Rügen) (après 1818) huile sur toile, 90,5 x 71 cm, Winterthur, Museum Oskar Reinhart am Stadtgarten * Frau am Fenster (Femme à la fenêtre) (1822) huile sur toile, 44 x 37 cm, Berlin Nationalgalerie * Frau vor untergehender Sonne / Sonnenuntergang / Sonnenaufgang / Frau in der Morgensonne ... [Lire la suite]
Posté par regardsfeeriques à 13:36 - Commentaires [26] - Permalien [#]

lundi 27 mai 2013

Un très beau cadeau fait-mains par Christiana Moreau !

Consultez ce lien magique : https://www.facebook.com/pages/Dourvach/463413650411841 Ah, la sophistication de ce "LIVRE d'OR" reprenant les 16 formidables "papiers" de  nos Amies & Amis d'ici, chaque (court ou plus long) texte bien en regard de "sa" photo de l'article "Ailleurs" du 10 mars 2013 !!! Que de temps passé et de générosité sans limites pour fabriquer pareil soigneux écrin "face-boucanesque" à la petite oeuvre romanesque Grand Large... Denrées (devenant rares) qui témoignent de la généreuse Amie que tu es, au... [Lire la suite]
Posté par regardsfeeriques à 08:52 - Commentaires [24] - Permalien [#]
lundi 13 mai 2013

................... Ecriture-regard, écriture-peinture................. ("All about C.-F. Ramuz")

La "Langue-geste" de Ramuz... ... nous restera ...  ... cet Or stylistique ... qu'on voit paisiblement... ... miroiter dans les romans-poèmes... ... et les (merveilleux) essais... ... de notre (cher) Vaudois universel, disparu en 1947... * Beaucoup de critiques parisiens, pinailleurs et (autoproclamés) experts de la "pureté de la langue française", n'y ont d'ailleurs - immédiatement - RIEN compris : Ramuz "écrit mal", mélange les temps, répète cycliquement certains mots... est sans doute un... [Lire la suite]
Posté par regardsfeeriques à 09:11 - Commentaires [15] - Permalien [#]
dimanche 21 avril 2013

................... Cinéma, Littérature & Peinture ................... "Jane Eyre" / "Barry Lyndon" / "The Duellists"

Jane Eyre (Cary Fukunaga, 2011/ Charlotte Brontë, 1847) Une femme pauvre au coeur libre... (A mon sens et à ce jour, l'indépassable adaptation de ce toujours beau et si dense roman !) * Barry Lyndon  (Mémoires de Barry Lyndon) (The Luck of Barry Lyndon) (Stanley Kubrick, 1975 / William Makepeace Thackeray, 1844) Eternels vertiges du Clair obscur... * Duellistes (The Duellists) (Ridley Scott, 1977 / The Duel, Joseph Conrad, 1908) ... [Lire la suite]
Posté par regardsfeeriques à 10:51 - Commentaires [12] - Permalien [#]
vendredi 19 avril 2013

"Vaudou" ("I walked with a zombie") de Jacques Tourneur, 1943

Etonnant film par tous ses jeux d'ombres, sa simplicité, sa poésie expressionniste intense... Tiens ! Une repro du vertigineux tableau L'île des morts d'Arnold Böcklin (1886) au mur de la chambre de l'héroïne ! Voie off féminine enjouée et chantante des premiers plans : narration de Betsy Connell (Frances Dee)... Infirmière embarquée, voyageuse prête à tomber amoureuse... Bateau sous les étoiles, cerné de poissons volants... Télépathie d'une nuit au grand large... Belle au visage... [Lire la suite]
Posté par regardsfeeriques à 20:05 - Commentaires [16] - Permalien [#]