mardi 22 juillet 2014

"Heimat" d'Edgar Reisz (2013) & autres belles et grandes "nouvelles de l'Inactualité"...

Heimat Die andere Heimat (Kronik einer Sehnsucht) (*) (*) titre allemand : " L'autre Terre natale (Chronique d'un rêve) " Schabbach, en Rhénanie, 1842 à 1844. Des dizaines de milliers de paysans allemands, accablés par les famines, la mortalité infantile et la pauvreté, tentent d'émigrer en Amérique du Sud. Le Brésil est la Terre de tous leurs rêves... Jakob Simon rêve lui aussi d’un monde meilleur, mais surtout d’aventures. Mais voici toute l'histoire de la famille Simon... Jakob Simon :... [Lire la suite]
Posté par regardsfeeriques à 18:09 - Commentaires [16] - Permalien [#]

dimanche 1 juin 2014

Julie W. & Franz K. (Deux à trois coeurs romantiques)

  Julie Wohryzek & Franz Kafka ... se rencontrèrent un jour (glacial) de janvier 1919 à Schelesen (Zelizy), dans une pension de Bohême au nord de Prague (Praha) : la République tchèque venait de naître l'année précédente. Espérant simplement que notre futur petit roman sera digne de ces belles âmes et "vrais personnages"... - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -  (*) son titre provisoire : Un amour de Franz K. *  [extrait :... [Lire la suite]
Posté par regardsfeeriques à 00:00 - Commentaires [32] - Permalien [#]
jeudi 1 mai 2014

.......... Robert Walser le Magnifique (1878-1956) .......... "LebensGeschichte mit Bilder" (Une Histoire de vie illustrée)

Ici comme toujours, ces (dernières) petites nouvelles de l'Inactualité (*) ... (*) Grand merci de ce précieux concept, chère Aurélia ! L'Oeuvre écrite de Robert Walser : (liste non exhaustive) * Les rédactions de Fritz Kocher  (Fritz Kochers Aufsätze, 1904)  (traduction de Jean Launay : 1999) (suivi de Histoires et Petits Essais, édition Gallimard, collection "Du monde entier", 1999) *     Les enfants Tanner  (Geschwister Tanner, roman, 1907) (traduction de Jean... [Lire la suite]
Posté par regardsfeeriques à 00:00 - Commentaires [9] - Permalien [#]
samedi 5 avril 2014

" L'Adolescence "

" C'est un coin d'herbes folles, de bleuets, de chiendent,Blotti entre la jungle infernale des grandsEt le petit jardin tranquillet de l'Enfance,C'est une île inconnue de vos cartes adultes,Un lagon épargné, une prairie inculte,Une lande battue où les korrigans dansent,L'Adolescence, l'Adolescence... C'est l'échelle de soie, c'est Juliette entrevue,Debout dans le miroir c'est la cousine nueQui s'émerveille et crie au fond de mon silence,C'est un baiser volé à la barbe du Temps,C'est deux enfants qui s´aiment à l'ombre d'un... [Lire la suite]
Posté par regardsfeeriques à 16:04 - Commentaires [16] - Permalien [#]
samedi 8 mars 2014

" Ghost World " ("Monde fantôme") ...

(Enid : Thora Birch) ... de Terry Zwigoff - sorti en 2001 - (Rebecca : Scarlett Johansson) - d'après la bande dessinée, créée en 1997 puis scénarisée par Daniel Clowes pour les besoins du film  - (Scarlett Johansson & Thora Birch) ... restera sans doute... (so seriously) ... définitivement... (Enid & Seymour : Thora Birch & Steve Buscemi) ... le film le plus réjouissant, ... (Norman - l'homme seul - avec Rebecca & Enid : Charles C. Stevenson JR., Scarlett Johansson & Thora Birch) ... [Lire la suite]
Posté par regardsfeeriques à 00:00 - Commentaires [10] - Permalien [#]
samedi 1 mars 2014

"C'était nos quinze ans" : souvenirs sur Ronald Stein & "2001" de Kubrick...

  Ah ! cette satanée, "diabolique" partition de Ronald Stein pour The Haunted Palace ! Souvenir ému de la bande sonore originale de ce film "à très petit budget", qui fut tourné en quelques jours - en 1963 - par un certain Roger Corman... Adaptation qui me fit aussitôt découvrir une première longue nouvelle du romancier américain Howard-Philip (dit "H.-P.") Lovecraft, ayant donné - à l'instar d'Edgar Allan Poe - ses lettres de Noblesse au genre Fantastique... L'affaire Charles Dexter Ward fut donc le point de départ du... [Lire la suite]
Posté par regardsfeeriques à 00:00 - Commentaires [12] - Permalien [#]

samedi 8 février 2014

************ Cinéma et Littérature de Turquie ************ De quelques "oeuvres ouvertes"

Les Climats (Iklimler) un film de Nuri Bilge Ceylan (2006) - d'après un scénario de l'auteur (On peut voir ce film comme une célébration du visage et de l'âme de l'épouse de l'auteur : Ebru Ceylan qui joue le personnage si attachant de "Bahar", face à son mari joué par le réalisateur lui-même - "Isa" dans le film) ; la disparition fantômatique de celle-ci à la fin du film est comme le point d'orgue d'une oeuvre qui sait rendre intéressante sa supposée "lenteur", rendre situations et... [Lire la suite]
Posté par regardsfeeriques à 00:00 - Commentaires [18] - Permalien [#]
samedi 11 janvier 2014

"Grand Large" (article TRES largement augmenté)

Cherchant tous notre Ailleurs, si peu accessible... ... notre Grand Large à nous... ... un Amour, une tendresse, une lumière... *      Regarder la mer empêche de mourir.   Je l’ai ressenti la première fois ce printemps dernier. J’ai regardé l’heure à ma montre : des puits de lumière dansaient à la crête des vagues. J’ai dû fermer les yeux un moment…   À qui confier pareils secrets ? *   L’air de ce matin m’enchante – aussi les cris stridents des... [Lire la suite]
Posté par regardsfeeriques à 08:42 - Commentaires [15] - Permalien [#]
dimanche 29 décembre 2013

Les cinq saisons

... ou Rêveries d'après digestion des oeuvres de Robert Walser ... (Un extrait de ses Enfants Tanner peut toujours être relu à l'article suivant) * photographies : Dourvac'h Viviès, décembre 2013 (Belles années... et à très bientôt !)
Posté par regardsfeeriques à 20:04 - Commentaires [20] - Permalien [#]
dimanche 3 novembre 2013

" Plusieurs semaines s'écoulèrent...

... et le nouveau printemps s'annonça ; l'air était plus humide et plus doux, on percevait des odeurs et des bruits indécis qui paraissaient monter de la terre. La terre était molle, on marchait sur elle comme sur de gros tapis élastiques. On s'obligeait à écouter chanter les oiseaux. " ça m'a tout l'air du printemps ", disaient pour s'aborder dans la rue les gens sensibles. Même les murs des maisons prenaient une certaine odeur, une couleur plus chargée. Tout avait l'air étrange alors qu'il s'agissait d'une chose... [Lire la suite]
Posté par regardsfeeriques à 12:34 - Commentaires [17] - Permalien [#]