mercredi 27 février 2008

Au rendez-vous de Caspar David Friedrich...

P1080916

Ne serions-nous pas...

P1080915

... au milieu...

P1080910

... de Nulle Part...

P1080913

au fond...

P1080914

... à condition que...

P1080921

..."Nulle Part" existe bien...

P1080923

Nulle Part existe partout...

P1080925

c'est bien là le problème...

P1080926

les frontières s'estompent...

P1080939

sans cesse...

P1080944

le mystère grandit

P1080937

démesurément

P1080948

dans nos vies...

P1080947

...

P1080952

photos :

Dourvac'h

Autour du Cap de la Serre, commune de Viviès (Ariège)

Mer-de-nuages au-dessus de la vallée du Douctouyre

En allant vers le crépuscule, décembre 2007

*

P1090539

... et toujours notre...

Grand  Concours d'âmes

( ... pas ouvert qu'aux dames !)

... qui prendra fin à la date officielle de l'arrivée du Printemps :

21 mars prochain...

avec trois options possibles (éventuellement cumulables...) :

(1) Représentez-nous Votre âme telle que vous la voyez...

(2) Représentez l'âme de L'être le plus cher proche de vous...

(3) Représentez l'invisibilité faite "âme" de "Dourvac'h"...

*

ENVOYEZ-NOUS DES AUJOURD'HUI

tous vos Chefs d'Oeuvre photographiés

(photos, dessins, peintures, sculptures, mots tissés sur papier, broderies, patchworks, etc.)

à l'un de nos e-mail :

soit : brette.dominique@wanadoo.fr

soit : dourvac_h@live.fr

AVANT le 21 mars 2008 !!

...

Nous publierons bien sûr l' tout ici !!!

*

... et déjà un immense MERCI à vous,

chères Elisa, Christiana, Chris, Clo et Loetitia...

pour tous vos envois (récents ou plus anciens) !!!

*

Blason

Et toujours à lire par ici...

... LE fameux 200ème article du 26 janvier 2008

Comment fouiller dans la malle aux Souvenirs du Grenier aux "Regards Féériques"

(INDEX de nos 200 premiers articles)

*

201 ème article  : Miroirs-aux-Fées / "Hors les Murs" : 27 janvier 2008

202 ème article  : Jeune lectrice dans la fin du jour : 31 janvier 2008

203 ème article  : Sur les cîmes du Silence : 4  février 2008

204 ème article : Ychah, un adieu à l'Enfance : 6 février 2008

205 ème article : Juste pour vous, notre Grand concours d'âmes... : 10 février 2008

206 ème article : Visite à une jolie Fée des Ombres : 14 février 2008

207 ème article : Trois Fées aux noms commençant par "ailes"... : 18 février 2008

208 ème article : " Alice through the Mirror... " (pour Muriel) : 23 février 2008

*

dessins :

DOURVAC'H

Au Premier Bal (détail)

La fille arabe (détail)

Posté par regardsfeeriques à 12:10 - - Commentaires [39] - Permalien [#]

jeudi 3 mai 2007

Caspar David Friedrich / Du christiannisme aux sources d'un Autre Monde ?

moench_am_meer_2584

Moench am Meer

(Moine au bord de la mer)

*

1810 : Caspar David Friedrich a 36 ans.

Il expose pour la première fois deux oeuvres à l'Académie de Berlin...

abtei_im_eichwald

Abtei im Eichwald

(L'abbaye dans une forêt de chênes)

*

Leur succès est tel que le roi Friedrich-Wilhelm

(Frédéric-Guillaume III de Prusse),

alors âgé de 40 ans, les lui achète...

Posté par regardsfeeriques à 20:02 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
lundi 29 janvier 2007

Trois "Regards de dos" pour Caspar David FRIEDRICH

Immensités que l'on reçoit ou "perçoit"

en voyant par les yeux de personnages

représentés de dos par le peintre...

Caspar_David_Friedrich_032

Voyageur au-dessus de la mer de nuages (1817-1818)

*

28657_Woman_at_Dawn_Posters

Femme au crépuscule (1818)

*

Caspar_David_Friedrich_018

Femme à la fenêtre  (1822)

*

L'homme dominant les nuages serait le portrait d'un ami du peintre :

ami qui venait de disparaître de ce monde...

*

Des deux portraits de "Christiane", la première - comme une ébauche -

semble être une simple attente de la seconde

... qui regarde le flux ininterrompu, infini de l'Elbe

depuis la haute fenêtre de l'atelier du peintre & époux...

*

" Tous les arts sont comme des miroirs où l'être humain connaît et reconnaît quelque chose de lui-même qu'il ignorait. "

ALAIN

(philosophe et professeur de philosophie - dont Julien Gracq fut un des élèves...)

PhotosImagesPeintures_072

DOURVAC'H

Le portrait de Noura

(en hommage à Emilie et Amandine)

Posté par regardsfeeriques à 19:31 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
samedi 9 décembre 2006

FRAU AM FENSTER (Femme à la fenêtre) / Caspar David FRIEDRICH

Caspar_David_Friedrich_018

Le portrait de Christiane, l'épouse de l'artiste...

Posté par regardsfeeriques à 14:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
vendredi 8 décembre 2006

Caspar David Friedrich : LA GRANDE RESERVE

wcdf03

"La grande réserve" ("Das grosse Gehege"), peint en 1832 et toujours si crépusculaire... trois ans avant son tableau-somme, "Les âges de la vie"...

Pas "âme qui vive", vraiment ? Et l'eau, le ciel, la terre, les arbres ?

Je pense aussi à ces prises de vue nocturnes du beau film "Urga" de Mikhaïl Mikhalkov : au fil des méandres d'un fleuve enchanteur de Mongolie...

Posté par regardsfeeriques à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

FRIEDRICH-MELANCOLIA...

FriedrichArbre

C'est vrai, c'est vrai ! Caspar David FRIEDRICH a peint en 1822 "L'arbre aux corbeaux" ("Der Kränenbaum") puis "La mer de glaces" ("Das Eismeer") en 1923-24 avec sa tragédie du navire emprisonné dans la banquise au second plan...

Caspar_David_Friedrich_006

Et que dire ? ... C'est encore beau !

(un jeu de mots dans le contexte se cache d'ailleurs sous les blocs de glace... )

Posté par regardsfeeriques à 12:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 7 décembre 2006

Caspar David Friedrich / Rügen

Falaise de craie dans l'île de Rügen

(Caspar David FRIEDRICH, 1818)

476px_Caspar_David_Friedrich_023

L'oeil de la Mer Baltique - central - est là et nous hypnotise...

Friedrich_2

On peut se reconnaître indifféremment dans la jeune femme en rouge, le jeune homme au chapeau sombre ou ce vieil homme troublé par le Grand Vide ou cherchant quelque chose à terre (ses lorgnons simplement cachés dans l'herbe ?) : il semble d'ailleurs qu'on veuille l'aider...

Posté par regardsfeeriques à 13:54 - Commentaires [3] - Rétroliens [0] - Permalien [#]

On ne ressent pas dans cette toile la mélancolie et l'angoisse qu'il y a généralement chez Friedrich.

Posté par muriel, 08 décembre 2006 à 09:53

Une réponse germanisante :

Sans doute suis-je un grand mélancolique caché ?

Jusqu'aux fameux "Les âges de la vie" ("Die Lebenstufen") terminaux, peints en 1835 juste avant l'apoplexie de l'artiste, je ne vois que vision féérique d'un "Au-delà dans les beautés de la Nature" dans toute l'oeuvre de C.D. Friedrich...

Songe, Muriel, encore (songe, c'est le mot...)à sa "Frau am Fenster" ("Femme à la fenêtre", peint en 1822) ou au fameux "Voyageur au-dessus de la mer de nuages" ("Der Wanderer über dem Nebelsee")de 1817-1818, à ces "Kreidefelsen auf Rügen" féériques ci-dessus...

Même "La grande réserve" ("Das grosse Gehege",1832) ou la "Vue sur Arkona au lever de la lune" ("Blick auf Arkona mit aufgehenem Mond", sépia de 1803) sont des enchantements... des Dark Fairies, comme les nomme Emilie Etienne, illustratrice de "La Belle et la Bête"...

Posté par DOURVAC'H, 08 décembre 2006 à 13:02

Mon esprit mélancolique et solitaire fait que je retiens surtout le côté "désolation" de son oeuvre comme "L'Arbre aux corbeaux".
Merci pour toutes ces références...

Posté par muriel, 08 décembre 2006 à 17:09

Posté par regardsfeeriques à 13:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 1 décembre 2006

LA MAISON SIMENON

800px_Vue_d_27Arkona___Sepia_de_Caspar_David_Friedrich

La Maison Simenon est un immeuble bourgeois de 30.000 étages, aux fenêtres toujours éclairées la nuit.

400 romans...

Rentre par les dix-mille fenêtres qui veut !

Par les mansardes délabrées du "Pendu de Saint-Pholien"...

Par l'existentialisme tranquille des "Gens d'en face", sur les bords de la Mer Noire...

Par les bords de loire de "Monsieur Gallet décédé"...

Par le Ouistreham du " Port des Brumes"

Par les plages vides de la mer du Nord et la place au beffroi nocturne du "Bourgmestre de Furnes"

Par les yeux du frère opiniâtre de "La Disparition d'Odile" (jolie suicidaire à guérir...)

Par le Port-en-Bessin de la petite "Marie du Port"

Par la poésie hivernale et la blondeur de l'héroïne de "La Maison du Canal"

(C'est à suivre... )

illustration : reproduction d'un toile "de jeunesse" de

Caspar David FRIEDRICH

( ... que vous pourrez retrouver sur "Wikipedia")

Posté par regardsfeeriques à 13:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]