samedi 30 octobre 2010

PanGea / XVII (suite)

DSCN1569_1_

  Pourquoi son père ne l'a-t-il jamais serrée contre lui ? Ni aucune de ses soeurs, non plus... Caressant seulement la tête de ses garçons - surtout Hsiao, son favori...

  Elle entend quelque chose... Un cri, puis le silence.

  C'est à tellement de profondeurs en-dessous d'elle !

DSCN1633_1_

Elle voudrait traverser plus vite les dernières ramures de l'arbre : elle les sent qui l'étouffent, resserrées jusqu'à la nuit...

  Pourquoi est-ce si long de descendre vers le sol blanc ? Elle se griffe, saute depuis le dernier rameau : ses talons touchent la terre qui l'éblouit...

  Hsiao est allongé, recroquevillé.

DSCN1634_1_

Depuis ses hautes branches, elle l'avait entendu crier si fort, et voilà qu'il s'est endormi... Chân s'est agenouillé près de sa tête. Shou-Lîen, Shou-Qîn et Meîshan sont restées debout en arrière ; elles forment un petit arc de masques pâles au dessus des miroitements du sol.

  N'est-elle pas seule à voir ainsi la scène ?

  Elle regarde comme pour la première fois les franges noires identiques de ses soeurs, la sage rangée d'arcades des fins sourcils relevés, ce pointillé des bordures sombres de leurs grands cils ; leurs yeux absents ou aveuglés.

DSCN1664_1_

  Personne ne la regarde, elle ! D'ailleurs, elle n'a plus envie d'être là... Tous ont l'air de marionnettes en bois brillant ; leurs habits sales et déchirés leur donnent l'air de mendiants. Sans doute ressemble-t-elle aussi à ça...

  Elle regarde le ventre renflé de sa jarre qui heurtait si vivement les rameaux tout à l'heure.

  Sûrement fendue...

  Ses mains en font vite le tour. Son doigt suit la fraîcheur de l'eau autour de la fissure... ou bien est-ce la sueur que sa paume a déposée ?

DSCN1663_1_

  Elle s'approche de Hsiao et Chân, ne s'occupe plus de ses soeurs ; chacun et chacune lui semble mort.

  " Il a mal ? "

  Pas de réponse.

  " Il respire ? "

  Les cheveux noirs de Chân luisent et remuent sous elle... N'ont-ils pas voulu leur dire "Oui" ? Hsiao pousse un grand soupir et se met à geindre.

DSCN1661_1_

  Elle s'agenouille ; écarte le grand corps de Chân, ouvre à son tour ses mains pour prendre contre elle la tête de son frère ; voilà si longtemps qu'elle n'a plus de ces gestes !

  Ne voulant être entendue que de lui seul... avec juste l'envie de lui dire :

  " Je suis là, petit frère... "

DSCN1678_1_

( ... à suivre... )

*

Texte & photographies :

(Viviès, Ariège, 23 octobre 2010)

Dourvac'h

*

... mais que devient Notre projet

PanGea

... (THE book !) ???

*

Xi_J_n

Xi-Jîn s'éveilla la première.

Pieds nus, elle courut aussitôt vers la petite fenêtre carrée ;
regardant comme chaque matin l'alignement des murs jaunes d'en face,
détaillant une maison puis une autre
- chacune percée des mêmes carrés obscurs, minuscules.

Elle sentit le froid d'en face.

*

Xi-Jîn, Chân... tous les leurs... les Nôtres...
Aussi cet homme étrange et sa compagne des ombres...
Mais jusqu'où finira Notre Terre ?

*

Récit fantastique par Dourvac'h
Projet d'édition pour mai-juin 2011
tirage, selon vos demandes, de 20 à 50 exemplaires
(Prix prévisible de fabrication par ex. : 12 euros + 2,50 euros frais d'envoi)

*

Voici donc la liste (sans cesse réactualisée) de nos

Ami/e/s demandeurs/-ses d'un exemplaire de PanGea :

en ce 5 octobre ous sommes déjà 21... et j'espère bien n'avoir oublié personne !

DSCN1680_1_

... Acelita, Annick, Chris, Christiana, Colette,

Crépusculine, Dan, Danièle, Dourvac'h,

Gazou, Laure, Loetitia, Luce,

Maïté, MissLN, Oursonne, Pierre,

Shanti, Souamie, Sybilline, Sylvie ...

DSCN1681_1_

*

Et vous pouvez encore consulter l'intégralité de notre grand "Catalogue"...

... se trouvant  (toujours) à l'article daté du 4 août 2010 intitulé :

" Notre Grand Cercle de "La Compagnie des Fées" s'agrandit encore... "

*

DSCN1685_1_

Euh... S' rons absents (en itinérance) du 30 oct. au 6 novembre...

Tâch'rons bien d' valider (au fur et à mesure) tous vos gentils messages...

Bises !

(D***)

Posté par regardsfeeriques à 19:57 - - Commentaires [18] - Permalien [#]

mardi 26 octobre 2010

Pensées d'automne...

DSCN1733

Aller vers la lumière, toujours...

DSCN1734

Piétiner nostalgies...

DSCN1735

... feuilles et amitiés mortes...

DSCN1737

Rêver la lumière et la vie...

DSCN1738

... qui...

DSCN1744

... ne nous auraient pas...

DSCN1743

... encore...

DSCN1739

tout à fée engloutis...

*

Texte & photographies :

DOURVAC'H

Ariège, 23 & 26 octobre 2010

*

... et PanGea, Xi-Jîn et Chân

vous reviennent samedi 30 octobre, matin !

Posté par regardsfeeriques à 20:28 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
dimanche 17 octobre 2010

The (very) little fairy-world of Dourvac'h... / Parts two & three

Mes_illustrations_212

Sous la Lune (dessin, 2008)

*

... suite du très long entretien (juillet 2010)  Loetitia Pillault / Dourvac'h

*

P1020535

Enfants de Bénodet (Finistère), début du XXe siècle (collection ND photos)

*

A l'avance, suis désolé pour ce que j'y perçois de narcissique...

(mais je plaide non-coupable ! )

Il est vrai que j'y parle fabrication de petites "oeuvres", déjà écrites ou à venir...

Essayez de lire tout... même en plusieurs fois... par petits bouts...

Bref, pour de vrai et jusqu'au bout, SVP..

Sinon, dites-moi vite d'arrêter !!!

N'aimant guère offrir du vent au vent... et détestant les faux-semblants...

Et je sais combien nous sommes conditionnés à cela, désormais...

*

Et puis, toute nonchalance faisant renaître en moi Sainte-Paresse,

aucun nouvel article ne sera désormais réalisé

avant que de lire avec plaisir sous l'article en cours

une trentaine de vos charmants "petits mots"...

*

D'abord pour vous remercier, j'ai voulu répondre à vos mots...

Lisez bien ici nos réponses sous

"Grève générale illimitée" et "Une page se tourne..."

ainsi que sous "Dino Buzzati le Magicien" sur

Le fleuve Littérature

*

Ah, comme j'envie cette sagesse enfantine de...

P1020554

La fillette de Saint-Herbot (Finistère), collection A. Waron, St-Brieuc

*

" Mais je voudrais te parler simplement de l'origine de mes histoires... "

P1090492

Xi-Jîn dans l'eau de la Jarre (dessin, 2002) 

PanGea est né d'un rêve vraiment étrange, fait au bord de la mer... une impression troublante : des gens qui tournent en rond dans un monde sombre... de terribles craquements... le rêve de Xi-Jîn, la petite héroïne «chinoise» du livre... Chân est venu ensuite, avec sur ses épaules tous le monde du chamanisme (la première spiritualité de l'humanité, sans doute)... Chân est bien plus « sage » que l'auteur de l'histoire... sécurisant... tête froide et cœur d'or, bien sûr... Comme dans Au Jardin, nous sommes immédiatement de plain-pied dans un rêve... une «uchronie», plutôt ! De ce rêve, nous ne sortirons pas... Le seul défi actuel (car je retravaille pour la troisième fois tout son manuscrit) est de rendre ce rêve parfaitement intelligible à tous ses lecteurs et lectrices... Je me souviens que la fille (qui est l'aînée) de mon plus vieil ami, « lectrice bénévole » du premier manuscrit, n'avait pas pu dépasser le chapitre XII... (et il y en a quarante !) et s'était « perdue » auparavant dans les méandres de l'intrigue : pour l'auteur, l'alerte rouge a été déclenchée ! Il lui faut donc rendre une copie impeccable et LISIBLE !!! (rires)... j'au jusqu'à novembre de cette année pour y parvenir...

chapitre2

chapitre3

Au Jardin : illustrations pour les chapitre 2 & 3

(Carine & Damien errent dans la forêt ; Le rêve de Carine)

(oeuvres originales : Isaly, pierre noire, 2008)

Au Jardin est né d'une rêverie complète à propos d'une bien imaginaire fête d'enfants (anniversaire "à l'ancienne" entre gamins... et gamines, surtout !) dans une propriété ceinte de hauts murs où une brèche existerait... Tout le côté «fête étrange» du Grand Meaulnes d'Alain-Fournier...Nous y sommes de plain-pied dès le début... et ne quitterons plus «le rêve» (qui n'est pas tout à fait «un rêve» comme nous l'apprendrons à l'avant-dernier chapitre) : Carine s'est déguisée «en Fée Cassiopée» (ce qui n'est pas très original !), une de ses amies, Solange, «en sorcière Cabossée», et son voisin Damien sans doute «en lui-même»... avant d'être transformé en crapaud avant que l'histoire ne commence...

CIMG0191

Avec toi je m'étais envolée... (dessin – détail, 2010) 

La Compagnie des Fées vient d'impressions se recouvrant l'une l'autre au fil des crépuscules reçus en notre lieu de vie : la colline de Gargas à Viviès en Ariège (haut de colline où trône un humble et magnifique château blanc «Renaissance») ...

CIMG0699

Château de Gargas sous la neige (Ariège), février 2010 

Train sous la Neige est né par la vieille méthode de la rêverie : j'ai fait le bref rêve d'Arnold Van Dongen, un jour...la neige qui tombe derrière la vitre d'un train, le paysage d'un plateau du massif Central... le désert humain de l'Aubrac sans doute (parcouru l'été, il y a très longtemps) de montagne...impression fascinante gardée au réveil...Je me souviens du premier plan du film La Clepsydre de Wojciech Jerzy Has (1973)... un oiseau noir volète lentement devant les branches nues d'un arbre puis la caméra recule : nous sommes derrière une vitre de train, face à un paysage hivernal... dans le monde des souvenirs... 

DSCN1215

La fillette du rêve (dessin – détail, 2003)

Petites Fées du Miroir : ayant été (dans une autre vie) animateur en centres de vacances, j'ai rencontré dans ce cadre et eu charge quotidienne de mes futurs « modèles » : les deux frères et la petite sœur de la famille Kh. ..., qui vivaient dans l'environnement « banlieusard » évoqué dans le récit... et puis découvert un jour le magnifique conte La Reine des Neiges d'Hans-Christian Andersen... Un récit naît ainsi de la confluence de plusieurs flux d'images, de vies, de rêves...

Illustrations_014

Rencontre au crépuscule (dessin - détail, 2008)

illustration de la page I de couverture pour le recueil Fées, Rêves et Glaces comprenant les trois récits

La Compagnie des Fées, Train sous la Neige et Petites Fées du Miroir (2008)

DSCN0820

Chemin de la cascade à Alzen (Ariège), été 2010

L'été et les Ombres : il est né d'un arrêt dans la chaleur suffocante de l'été, sur le bord d'une route d'Ariège : j'ai garé mon vélo cinq minutes et surpris une « maison haute » derrière les arbres... j'ai imaginé qui y vivrait : le jeune Val... qui ne pouvait manquer d'y rencontrer la charmante Chris ... «tombée des branches» dans ses bras mais aussi engluée dans un passé et un présent ténébreux : mère alcoolique et «aveugle», beau-père abuseur... A ce sujet, je dois confier être – comme tous les intervenants sanitaires et sociaux - fréquemment dépositaire de témoignages particulièrement douloureux : récits d'abus sexuels subis dans l'enfance ou l'adolescence, fracassant au plus haut point de jeunes vies : la résilience n'est pas si aisée pour ces « anciens enfants » qui en ont été victimes : «êtres en devenir» un moment réduits à l'état d'objets du désir d'adultes... Chris vivra la résilience et ne s'abîmera pas dans l'alcoolisme, la dépression, les toxicomanies, le désespoir... et puis elle a rencontré un élément sécurisant : un fils de «bourges» qui n'a été victime de rien dans son enfance d'enfant gâté : le beau Val, qui se prend bien entendu pour Zorro... Mes Tristan et Yseult sont très années 1970, quand même... J'ai été un Val comme les autres... (Val sans retour possible à son adolescence, hélas !) ...

photo1erecouverture

A l'été 2009, j'ai voulu retrouver mon «lieu inspirateur après avoir auto-édité le livre : explorer un peu mon «Outremonde» et sa «combe magique»... Alors j'ai repris mon vélo, comme en pèlerinage, tout à fait comme l'aurait fait Val... Et... désolation !!! Car en m'avançant à pied vers la maison haute, à 200 mètres de l'asphalte de la petite route, j'ai découvert que tout le lieu que je n'avais alors «surpris» que de loin (telles les deux baigneuses nues du Lac aux Demoiselles de C.-F. Ramuz...), ai découvert donc que ce lieu magique était entièrement en ruines depuis bien longtemps... laissé à l'abandon... Comme les enchantements que décrivent les "Märchen", ces légendes aux belles sirènes des bords du Rhin... La maison était-elle déjà en ruines lorsque j'étais passé en 2005 sans m'aventurer plus loin que la route ? Je n'en sais rien... J'ai enfin pris le temps de quelques photographies : quatre ans après mon «instant-genèse»... comme pour témoigner de mon malheur de découvrir les pans sombres de la réalité derrière ce rêve entraperçu depuis le bord d'une route... Entretemps, une histoire et un livre étaient nés... et le lieu abandonné reste tout de même «beau» : de sa sombre beauté mélancolique !

Copie_de_DSCN0061

Trois livres auto-édités à « La Compagnie des Fées », 2009

avec œuvre aux pastels Cœur de Fée réalisée (et offerte) par notre Amie & peintre Chris

Grand Large : (récit en chantier : six chapitres que tu as pu lire, je crois, sous leur forme quasi-définitive) vient d'une longue marche un matin, devant les vagues sur le bord de la longue grève de La Franqui (dans l'Aude) – une plage que tu connais, je crois... Puis à la source de l'histoire, aussi, la rencontre d'une maison de bois sous la falaise : une vraie petite «datcha», tellement étrange... L'as-tu vue ? J'en ai pris une photo... qui ressemble à un rêve... Pour moi ne pouvait y vivre – en « gardien de résidence secondaire » à l'année - qu'un peintre... et même si c'est un homme malheureux qui se vit comme un peintre raté ! ... Un peintre divorcé et sa petite fille, qui incarne la fraîcheur de nos rêves – je parle de nos rêves d'avant la (relative) déchéance à devoir s'adapter et essayer d'apprécier l'univers des adultes... Bruno et Clara... le livre est donc en cours... Le «Je» est celui de Bruno... Un enfant a disparu dans l'histoire, il y a une supposée tragédie... on ne se refait pas... L'histoire finira bien, je crois... disons que je connais désormais les grands lignes des dix derniers chapitres : cela m'a rassuré d'écrire leur "résumé"...

DSCN1131

Estelle ou L'Etoile du Berger (dessin, 2010)

Estelle ou Une Jeunesse : est une histoire en cours ( ... seulement deux chapitres écrits !). Il s'agit du journal d'une jeune bergère (non-illettrée, donc) vivant entre Arc et Isère, dans une des hautes vallées de la Savoie du début du XXème siècle (avant les bouleversements de 1914, bien sûr !). Elle tombe - dès le premier chapitre et le premier regard - amoureuse d'un jeune «de la ville», aspirant-compagnon qui achève son «Tour de France», bien sûr... L'histoire finira mal, hélas... Le «Je» sera celui d'Estelle... pas facile à écrire, mais bien sûr comme un défi ! (rires)

DSCN0152

Comment pourrais-je t'oublier ? (dessin - stade de l'esquisse - détail, 2010)

*

CIMG0568

Fleur ou l'Abandonnée (dessin – détail, 2010)

*

dessins :

Dourvac'h

*

... et dès Votre 30ème commentaire déposé ici,

PanGea vous reviendra, comme par magie !

Posté par regardsfeeriques à 08:57 - Commentaires [33] - Permalien [#]
lundi 11 octobre 2010

Une page se tourne...

DSCN1603

Ouf !!!

Et voici que la Grrrrrande Grrrrrrêve dourvac'hienne s'est terminée !

(tandis qu'une autre a redémarré mardi demain...)

*

Un mouvement plutôt bien suivi... je veux dire joyeusement contré

(après 5 scandaleuses journées d'(IN)ACTION et de BLOCAGE dourvac'hiens éhontés !!!)

... par pas moins de dix Fées-amies ayant célébré de leur belle attention

...

le Grand-Oeuvre de Dino Buzzati sur...

Le fleuve Littérature

*

Bon, maintenant, pouvez continuer à y aller pour l' plaisir, hein ???

... et j' pourrais continuer, moâ, à voir la vie en rose...

Et lisez bien toutes nos réponses à Vous sur les deux sites !!!

Vous disant : "A très bientôt !"

(ce vendredi 15 au soir... )

Dourvac'h

*

esquisse

(d'un grand dessin futur)

Il était une fois...

(9 octobre 201à)

Posté par regardsfeeriques à 20:19 - Commentaires [15] - Permalien [#]
jeudi 7 octobre 2010

AVIS DE GREVE GENERALE ILLIMITEE...

DSCN1559


WARNING !!!! / ATTENTION !!!!

AVIS DE G(RRRR)REVE GENERALE ILLIMITEE

(bien sûr reconductible chaque 24 heures)

à "Regards Féériques, Forêt de Fées & Rêves"

TANT QUE NOUS N'AURONS PAS EU L'IMMENSE PLAISIR
DE LIRE VOS
(quota minimum) DIX SUPERBES COMMENTAIRES

sur

Le fleuve Littérature

... là où...

CIMG0091

... tel un Tartare en son Désert,

Dino Buzzati le Grand

vous attend toujours...

*

Comparez : 100.000 blaireaux d'acheteurs bien lobotomisés

pour la dernière nullité (philo-d'comptoir) prétentiarde de Houellebecq...

... et 4 visites & commentaires au Magicien Dino Buzzati en 4 semaines !!! ...

Bref, cherchez l'erreur...

*

Faut qu' ça change !!!

*

( Attention, en bon caractériel, suis trèèèèès sérieux ! ... )

*

Texte, mouvement syndical & photographies :

Dourvac'h

(1) Bois sur la colline, environs de Gargas, Viviès, 3 octobre 2010

(2) Rose trémière à Viviès, mai 2010

*

Posté par regardsfeeriques à 18:49 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
samedi 2 octobre 2010

Les Mystères de Rose...

DSCN1532

... aux mille replis d'âme...

DSCN1531

... amoureuse...

DSCN1533

... de la lumière...

*

DSCN1530

Remerciements à notre Amie peintre

Barbara Delaplace

qui a baptisé ce portrait

et nous dit aussi aimer celui-ci...

P1060111

P1060112

P1060113

P1060110

*

dessins :

DOURVAC'H

DSCN1591

Rose

crayons de couleurs Polychromos sur papier Ingres 50 x 65 cm (détails et ensemble), septembre 2010

*

Miroir du passé

crayons de couleurs Polychromos sur papier C à grain 20 x 30 cm (détails et ensemble), 2007

Posté par regardsfeeriques à 23:57 - Commentaires [9] - Permalien [#]